02 août Qu’est ce qu’un Open Studios à la Villa Kujoyama ? Retour en image sur l’Open Studios de l’été 2019 Qu’est ce qu’un Open Studios à la Villa Kujoyama ? Retour en image sur l’Open Studios de l’été 2019

  • Arnaud Rykner, Open Studios, ©Villa Kujoyama
  • Open Studios, ©Villa Kujoyama
  • Arnaud Rykner, Open Studios, ©Villa Kujoyama
  • Fumi Taniguchi, Open Studios, ©Villa Kujoyama
  • Laurel Parker et Paul Chamard, Open Studios, ©Villa Kujoyama
  • Benjamin Aubry, Open Studios, ©Villa Kujoyama
  • Annie Claustres, Open Studios, ©Villa Kujoyama
  • Arnaud Rykner, Open Studios, ©Villa Kujoyama
  • Arnaud Rykner, Open Studios, ©Villa Kujoyama
  • Benjamin Aubry et RAD, Open Studios, ©Villa Kujoyama
  • Fumi Taniguchi, Open Studios, ©Villa Kujoyama
  • Benjamin Aubry, Open Studios, ©Villa Kujoyama
  • Samy Rio, Open Studios, Arnaud Rykner, Open Studios, ©Villa Kujoyama
  • Samy Rio, Arnaud Rykner, Nishi Open Studios, Arnaud Rykner, Hiroaki Nakagawa, Open Studios, ©Villa Kujoyama
  • Samy Rio, Fanny Pellegrin, Open Studios,©Villa Kujoyama
  • Marion Delarue, Open Studios,  ©Villa Kujoyama
  • Marion Delarue, Open Studios, ©Villa Kujoyama
  • Open Studios, ©Villa Kujoyama
  • Open Studios, ©Villa Kujoyama
  • Annie Claustres, Open Studios, Arnaud Rykner, Open Studios, ©Villa Kujoyama
  • Laurel Parker et Paul Chamard, Open Studios, ©Villa Kujoyama

Au début de l’été 2019, la Villa Kujoyama a une nouvelle fois accueilli un public venu en nombre pour ses Open Studios. « Ces portes ouvertes », qui ont lieu trois fois par an, permettent aux lauréats de présenter leurs processus de recherche, leurs espaces de travail mais également dévoiler leurs prochaines œuvres au public.

 

A cette occasion, Arnaud Rykner, notre lauréat littérature a notamment lu un extrait inédit de son prochain roman, l’île du lac avec pour toile de fond la vue chaleureuse s’ouvrant sur Kyoto. C’est également sur la terrasse qu’Annie Claustres, historienne de l’art et lauréate commissariat d’exposition a présenté son travail de recherche sur l’activisme japonais. Une question réactualisé du don, nourrie par de nombreuses rencontres avec des artistes de l’archipel.

L’intervention de professionnels extérieurs sur invitation de nos lauréats est aussi l’une des singularité des Open Studios. Samy Rio, notre lauréat design a invité Fanny Pellegrin elle aussi designer a exposer ensemble leurs travaux de recherches réalisés dans les ateliers d’artisans japonais durant leur collaboration. Samy Rio a également partagé avec Arnaud Rykner un temps de discussion avec Hiroaki Nakagawa sur le bambou, un matériau foisonnant et cher à nos trois intervenants.

Une autre table ronde, co-organisée avec RAD (Research for Architectural Domain) a été l’occasion pour Benjamin Aubry, notre résident architecture, de repenser l’urbanisme à l’ère de la ville avec la considération d’un urbanisme fragmenté et particulaire. C’est avec Yutaro Muraji (Mokuchin) et Shinichi Kawakatsu que ces réflexions finalement accessibles ont donné lieu à des promesses de nouvelles collaborations.

Open Studios, ©Villa Kujoyama

Open Studios, ©Villa Kujoyama

Laurel Parker et Paul Chamard, Open Studios, ©Villa Kujoyama

Laurel Parker et Paul Chamard, Open Studios, ©Villa Kujoyama

Fumi Taniguchi, Open Studios, ©Villa Kujoyama

Fumi Taniguchi, Open Studios, ©Villa Kujoyama

Marion Delarue, Open Studios, ©Villa Kujoyama

Marion Delarue, Open Studios, ©Villa Kujoyama

Laurel Parker et Paul Chamard, Open Studios, ©Villa Kujoyama

Laurel Parker et Paul Chamard, Open Studios, ©Villa Kujoyama

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Moment de partage privilégié, les Open Studios sont aussi l’occasion de s’imprégner d’un lieu habituellement fermé au public et d’aller à la rencontre des lauréats et de leurs pratiques. Laurel Parker et Paul Chamard, nos résidents en binôme métiers d’art, ont dévoilé leurs techniques des traitements artisanaux du papier. Ils ont invité les visiteurs à faire eux même l’expérience de l’intime relation entre l’artisanat du papier français et japonais, sujet de leur recherche.

L’exploration de différentes techniques de création est aussi au coeur du projet de Marion Delarue durant sa période de résidence en tant que lauréate métiers d’art. S’intéressant à la notion d’objet portable et à l’ornement, c’est à travers les accessoires capillaires japonais comme le kushi, les kogais ou les kanzashis que les visiteurs ont pu découvrir son travail minutieux et la variété des matériaux qu’elle utilise et collecte au gré de ses voyages.

C’est dans cette même perspective que Fumi Taniguchi, en partenariat avec la galerie Seikado, a été récompensée du prix Institut français du Japon. Cette collaboration entre ces institutions ont permis à la créatrice de séjourner à la Villa Kujoyama. Elle a pu durant cette semaine et à l’occasion des Open Studios, réalisé de nouvelles pièces métalliques et nouveaux projets de recherches.

En français, anglais et japonais, les prochains Open Studios auront lieu le samedi 30 novembre 2019 en présence de Mimosa Echard (Arts Plastiques), Benjamin Bertrand (Danse), Daniel Pescio (Parfum), Luz Moreno et Anaïs Silvestro (Gastronomie) et ugo Capron (Arts Plastiques).

Merci à Cafe Yamaneko, Orsetto Bianco et Aesop de nous accompagner pour ces journées !